samedi 29 août 2020

Des hackers russes injectent des pages pornographiques dans l’historique du navigateur d’un homme marié


Des Moines, Iowa – Est-ce que Poutine a le moindre sens moral ? Il semble que des hackers russes aient infiltré l’ordinateur d’un homme marié habitant Des Moines, et ont injecté de nombreux liens vers des sites pornographiques dans l’historique de son navigateur. On ne sait pas encore, pour l’instant, pourquoi le Kremlin a ciblé cet homme.

« J’ai toujours pensé, jusqu’à ce jour, que les articles de presse qui faisaient état de hacking russe ne relevaient que de la propagande ou de mauvaises excuses pour couvrir les agissements de nos hommes politiques, explique Martin Watts, main dans la main avec son épouse Édith. Je viens de découvrir dans la douleur ce qu’on ressent quand les Russes décident subitement de s’en prendre à vous, et je considère désormais ces faits comme très graves. » Martin a été profondément affecté par les attaques pernicieuses en provenance de Moscou, qui ont bien failli détruire le mariage jusqu’alors sans accroc des Watts. « Lorsque je suis tombée sur ces pages dans l’historique du navigateur de Martin, dimanche dernier, j’ai été prise d’une fureur noire à son sujet », se souvient Édith. « Il n’a pas été en mesure de m’expliquer comment cet historique s’était retrouvé là. Puis, en une seconde, il est devenu tout blanc et a simplement bégayé : ‘C’est Poutine’! »
Il est très probable que le hacker ressemble
à cette image, ou quelque chose de semblable
Le couple a analysé les fichiers de manière plus approfondie, et cette analyse a confirmé leurs terribles soupçons. Certaines pages présentaient des vidéos sous des titres comme « sexy Russian brunette plays with herself » ou « kinky Russian model taken hard », ce qui fait directement remonter la piste à Moscou. Par ailleurs, d’autres vidéos, telle que « Asian with big boobs taken by two strangers » ont également été injectées exprès par les hackers pour brouiller les pistes.
Les liens de parenté entre l’actrice russe ayant servi de sujet aux vidéos, et les prostituées qui avaient piégé Donald Trump dans un hôtel de Moscou dans le célèbre kompromat devront être explorés pour faire le clair sur cette affaire.
« Je ne sais pas ce que Martin a pu faire pour justifier la violence manifestée par Poutine afin de détruire notre amour », se plaint Édith Watts. « Mais il va de soi que je serai toujours aux côtés de mon Martin chéri dans la lutte contre les sombres desseins entretenus par la Russie. C’est lui la victime de cette affaire! Elle ne sait pas encore combien de temps il faudra se battre mais « Martin m’a prévenue qu’une attaque aussi lâche pouvait se reproduire à n’importe quel moment. Je suis mentalement prête à y faire face. »
Le 8 août 2017 − Source The Postillon
NOTES de H. Genséric
Décidément, on ne prête qu’aux riches : Poutine n’a rien d’autre à faire qu’à s’occuper à miner un mariage heureux et typiquement américain dans un trou perdu des Amériques. La bêtise de certains Américains est incommensurable. Comme beaucoup d’autres, cet article est conforme à la Loi du Kremlin (II) : tout ce qui ne va pas en Amérique est causé par la Russie :
Selon Wikipédia, la loi de Godwin est une règle empirique énoncée en 1990 par Mike Godwin, d'abord relative au réseau Usenet, puis étendue à l'Internet :  
 « Plus une discussion en ligne dure, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s’approche de 1. »
La loi de Godwin  peut se généraliser de la manière suivante à la presse mainstream et aux politiciens britanniques et américains :
 « Pour tous les grands médias et les responsables politiques américains et britanniques, il existe un unique thème «le Kremlin», tel que, plus une discussion dure, plus la probabilité que ce thème soit abordé tend vers 1. ». 
Dans cette loi,  que nous baptisons, Loi du Kremlin, le terme Kremlin inclut Vladimir Poutine, la Russie, les robots Internet, les babouchka, les hackers , le Mossad, la CIA, la NSA, le GRU, les poupées russes et d'autres entités plus ou moins connues.
Hannibal GENSÉRIC

4 commentaires:

  1. Une connerie cet article. Moi je reçois de temps en temps ce genre de publicité sur des femmes russes et je n'oserais jamais dire qu'il s'agit de hackers russes mais des hackers russophobes. C'est flagrant quoi ! Quando je vois le titre du mail, je l'élimine même sans ouvrir. Les hackers russes ont des cibles bien plus importantes que des citoyens lambda, voyons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr ! La prochaine fois, Poutine leur enverra une bouteille de vodka avec du Novichok

      Supprimer
  2. Certains lecteurs (signés Anonyme) n'ont pas compris la nature de cet article qui a pour but de montrer la bêtise crasse de ce couple d'Américains, qui croit encore et toujours que tous les malheurs US viennent des méchants russes! Naturellement, comme précisé, les commentaires anonymes sont supprimés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, bêtise crasse, mais pas vraiment du couple, de la femme sûrement.
      Pour ce qui est de l'homme, il a réussi à éviter une belle engueulade avec les moyens du bord... :o))

      Par contre, sa magouille est significative de la connerie qui s'est abattue sur la société U.S. et il y a gros à parier que les prochains mois, les évolutions économique et géostratégique mondiales donnerons à l’État Profond un nouveau coupable idéal ouvrant la scène au Chinagate et sa Jinpingophobie

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.