jeudi 25 juin 2020

Voici la preuve que, le 6 octobre 1940, le " NOUVEL ORDRE MONDIAL" est explicitement promis aux Juifs


Dès le premier paragraphe du paragraphe du New York Times du 6 octobre 1940, on lit :
".... Arthur Greenwood, membre sans portefeuille du Cabinet de guerre britannique, a assuré aux Juifs des États-Unis que lorsque la victoire serait remportée, un effort serait fait pour fonder un Nouvel Ordre Mondial (NWO)..."

Dans son célèbre discours de l'Iowa du 11 septembre 1941, le célèbre aviateur Charles Lindbergh du mouvement tant décrié "America First" a provoqué une controverse que l’Establishment, les faux historiens et les Médias Menteurs continuent, à ce jour, de dénoncer comme "antisémite"  et fausse. Les extraits incriminés du discours de Lindbergh:
"Les trois groupes les plus importants qui ont poussé ce pays vers la guerre sont les Britanniques, les Juifs et l'administration Roosevelt .....

Premièrement, les Britanniques: il est évident et parfaitement compréhensible que la Grande-Bretagne veuille les États-Unis dans la guerre à son côté. L'Angleterre est maintenant dans une situation désespérée. Sa population n'est pas assez importante et ses armées ne sont pas assez fortes pour envahir le continent européen et gagner la guerre qu'elle a déclarée contre l'Allemagne.

Le deuxième grand groupe que j'ai mentionné est celui des Juifs. Leur plus grand danger pour ce pays réside dans leur grande richesse/possession et leur influence démesurée dans nos films, notre presse, notre radio et notre gouvernement.

Je n'attaque ni le peuple juif ni le peuple britannique. J'admire les deux races. Mais je dis que les dirigeants des races britannique et juive, pour des raisons aussi compréhensibles de leur point de vue que condamnables du nôtre, pour des raisons qui ne sont pas dans nos intérêts américains, veulent nous impliquer dans leur guerre. "
Mais Lindbergh était-il vraiment hors de propos d'accuser les Britanniques et les Juifs d’être les principaux incitateurs derrière l'effort, pas si secret, de Franklin Demono Rosenfeld pour impliquer les États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale? Les preuves, provenant de source originale et des premiers intéressés, soutiennent clairement les allégations de Lindbergh. Voyons voir.
Image result for lindbergh america first bookCImage result for lindbergh america firstImage result for lindbergh america first book 
Charles Lindbergh (représenté recevant une médaille du maréchal de la Force aérienne allemande Herman Goering en 1938) et le mouvement "America First" qu'il soutenait ont longtemps été dénoncés pour avoir prétendu que les Juifs américains manipulaient les États-Unis dans une autre guerre mondiale. Mais un vieil article de NYT soutient cette affirmation.
LE CONTEXTE
1940: l'Allemagne contrôle totalement la situation de guerre européenne. Les Français ont signé un armistice avec l'Allemagne et sont sortis de la guerre. L'armée britannique a été forcée d'évacuer le continent à Dunkerque (Hitler leur avait gracieusement permis de s'échapper). Les Soviétiques et les Américains ne sont pas en guerre, et Hitler offre à la Grande-Bretagne un plan de paix très généreux.
Les vraies références historiques des insoumis, par François ...
L’État terroriste d'Israël
Comme ils l'avaient fait pendant leurs temps perdus de la Première Guerre mondiale, les politiciens britanniques se tournent vers la communauté juive internationale pour l'aider à amener l'Amérique dans la guerre. Au cours de cette guerre, à un moment où l'Allemagne était également en position de force, la "Déclaration Balfour" britannique a promis d'ouvrir la Palestine aux Juifs (après la défaite et l'effondrement de l'Empire turc ottoman) en guise de récompense pour avoir fait entrer les États-Unis dans la guerre. . Et après la réélection de Woodrow Wilson en 1916, les sionistes ont respecté l'accord.
Maintenant, en 1940, quatorze mois avant la provocation délibérée qui a conduit à l'attaque justifiable du Japon sur Pearl Harbor, vient ce que nous pourrions appeler la "Déclaration de Greenwood" - publiée par le membre du Cabinet de guerre britannique Lord Arthur Greenwood par le biais d'un intermédiaire juif britannique - puis transmis au directeur du Congrès mondial juif, le Dr Stephen S Wise de New York, puis dûment télégraphié par le  New York Slimes (la baveux NYT) de Sulzberger - offre (((them))) offrant LE MONDE ENTIER aux juifs! Notez l'une des déclarations étonnamment prophétiques de Greenwood contenues dans l'article que nous publions et lions ci-dessous, "Quand nous aurons remporté la victoire, et nous le ferons assurément ..."
Mais il n'y a absolument aucune chance de victoire britannique à moins que les États-Unis ne puissent être entraînés dans le conflit. Par conséquent, Greenwood doit déjà savoir que les États-Unis entreront en guerre à une date ultérieure. Cette promesse officielle d'un "Nouvel Ordre Mondial" aux mains des juifs  est clairement destinée à encourager davantage le soutien et la pression juifs américains pour entraîner l'Amérique "isolationniste" dans la guerre.
Greenwood promet: "Dans la reconstruction de la société civilisée d’après guerre, il devrait y avoir et il y aura une réelle opportunité pour les Juifs du monde entier d'apporter une contribution distinctive et constructive."

Traduction: "Dépêchez-vous et faites entrer l'Amérique et nous donnerons vraiment du pouvoir aux banquiers juifs et à leurs hommes de main après la guerre! Nous le promettons!"
La «danse avec le diable» impérialiste de Greenwood s'avérera fatale car, après la guerre, la Grande-Bretagne finirait par se briser et perdre le contrôle de son propre Empire qui passera aux mains des Juifs marxistes.
Du point de vue de l'histoire médico-légale, ce qui est vraiment intéressant dans la déclaration de Greenwood, c'est comment elle reflète parfaitement l'accusation de septembre 1941 faite par Lindbergh. Oui, "Lucky Lindy" avait raison après tout --- et la déclaration de Greenwood, résumée dans l'article original de Slimes (le boueux, le baveux NYT) publié ci-dessous (et également lié en pdf), le prouve.
Related imageRelated image 
Le membre du Cabinet de guerre, Lord Arthur Greenwood (à gauche), a remis sa promesse d'un "Nouvel ordre mondial" au sioniste britannique Maurice Perlzweig (au centre) du Congrès juif mondial; qui, à son tour, l'a remis à Stephen S Wise de la branche américaine du Congrès juif mondial (à droite)
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL PROMIS AUX JUIFS
Arthur Greenwood du British War Cabinet envoie un message d'assurance ici
Dans la première déclaration publique sur la question juive depuis le début de la guerre, Arthur Greenwood, membre sans portefeuille au sein du Cabinet de guerre britannique, a assuré aux Juifs des États-Unis que lorsque la victoire serait remportée, un effort serait fait pour fonder un nouveau monde ordre fondé sur les idéaux de «justice et paix».
(article complet ci-dessous). Vous pouvez le télécharger en PDF
 
 Source THE SMOKING GUN!
VOIR AUSSI :
Hannibal GENSÉRIC

2 commentaires:

  1. une petite minorité perverse a réussi à mettre sous sa coupe toutes les nations du monde sans exception aucune

    RépondreSupprimer
  2. Je suis Juif et n'ai pas peur de dire "Mort aux Juifs du NWO"

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.