mercredi 9 octobre 2019

Conspiration juive maçonnique - Le dernier moment de lucidité remonte à 99 ans


Nous ne pouvons même pas reconnaître la calamité qui s'est abattue sur l'humanité sans être "politiquement incorrecte".
Cela nous rend nostalgiques de ce bref moment de liberté de parole d’il y a 99 ans quand les médias grand public pouvaient encore mentionner le problème le plus urgent et le plus grave de tous les temps.

En juillet 1920, le quotidien The Morning Post a publié une série de 18 articles affirmant qu'il existait depuis longtemps, "comme un chancre au cœur de notre civilisation, une secte secrète révolutionnaire, principalement d'origine judaïque" dont le but est "la destruction de tous les empires, autels et trônes chrétiens." Ils étaient publiés ultérieurement sous forme de brochure sous le titre "La cause des troubles mondiaux" (1920) présenté par H.A. Gwynne. Nesta Webster  était l'un des contributeurs.
cause.jpg
Après la révolution bolchevique, les nations chrétiennes ont brièvement émergé de leur sommeil et ont reconnu que la "conspiration juive" n'était pas le fruit de l'imagination d'un bigot, mais plutôt la clé de la compréhension de l'histoire, de l'actualité et de la condition humaine en général.
L'histoire est le produit d'un plan occulte à long terme élaboré par les banquiers centraux cabalistes (satanistes) pour asservir la race humaine en utilisant comme principal instrument la guerre (génocide), la "révolution", l'ingénierie sociale et l'effondrement financier.
En 1920, même Winston Churchill s'est senti enhardi pour écrire:
"Depuis l'époque de Spartacus-Weishaupt jusqu'à celle de Karl Marx, en passant par Trotsky (Russie), Bela Kun (Hongrie), Rosa Luxemburg (Allemagne) et Emma Goldman (États-Unis), ce complot révolutionnaire mondial pour  le renversement de la civilisation et la reconstitution de la société sur la base d'un développement arrêté, d'une malveillance envieuse et d'une impossible égalité ont constamment augmenté. "
Churchill23.jpg
Apparemment, Churchill ne savait pas que le sionisme et le communisme étaient des tenailles droite et gauche du même complot luciférien, qu'il est venu servir lui-même par la suite.[1]
Dans son livre "Le déclin de l'Ouest" (1918), Oswald Spengler nota que presque une génération des classes dirigeantes de l'Allemagne et de l'Angleterre avait péri au cours de la Première Guerre mondiale.
"Ainsi, la race anglo-saxonne était entrée dans une période de déclin irréversible au cours de laquelle elle céderait inévitablement la place à une autre race plus vigoureuse, probablement venant de l'Est."
Lors de la montée du communisme et de la migration massive de juifs d’Europe de l’Est aux États-Unis, beaucoup ont identifié cette race conquéante aux les juifs.
En juillet 1920, The Morning Post, journal réputé conservateur, publia une série de 18 articles avec une introduction de son éditeur, H.A. Gwynne, à gauche. Il a déclaré qu'il existait depuis longtemps "un chancre au cœur de notre civilisation, une secte révolutionnaire secrète, principalement d'origine judaïque, vouée à la destruction de tous les empires, autels et trônes chrétiens."
Dans le premier article, Copin Albancelli, un expert de l'occultisme, a déclaré que "le pouvoir occulte qui agit derrière la franc-maçonnerie révolutionnaire est le gouvernement secret de la nation juive".
L'abbé Joseph Lehman, un juif converti au christianisme, a déclaré dans son article que "l'antagonisme hébraïque envers le christianisme avait conduit les Juifs à utiliser des sociétés secrètes".
À partir de l'époque de Moïse [2], une cabale secrète était la gardienne des «vérités les plus sublimes de la religion hébraïque» et, contrairement au Juif moyen, elle était inflexible concernant la domination mondiale.
Le Morning Post a ensuite affirmé que les Protocoles des sages de Sion ne constituaient pas un canular. Leur but était d'établir le "gouvernement du monde par un roi du sang de David". [3]
Les Protocoles [4] liaient les Juifs à la franc-maçonnerie. Il y avait "une maçonnerie intérieure ou juive, le véritable pouvoir gouvernemental, et une maçonnerie extérieure ou Goy/Gentil qui suit aveuglément la direction de la première. "
Selon le Post, les Protocoles ont tiré profit de la Révolution française: "Sur les ruines de l'aristocratie naturelle des goyim, nous avons mis en place l'aristocratie de nos classes instruites, dirigée par l'aristocratie de l'argent."
Le Morning Post a aussi lié les protocoles à la révolution russe. Il reconnaissait le soutien juif cabaliste aux socialistes, aux communistes et aux anarchistes sous le prétexte du prétendu "ardent désir ardent des banquiers de servir la classe ouvrière".
Après un krach financier manigancé, le goyim "sera obligé de nous offrir un pouvoir international qui nous permettra d'absorber progressivement toutes les grandes forces du monde et de former un super-gouvernement".
Cela ressemble-t-il au NWO (Nouvel Ordre Mondial)?
Le troupeau des Gentils travaillera pour ses maîtres juifs cabalistes. Un système d'éducation effacera "l'esprit des goyim de tout souvenir de leur ancien État" et "établira la religion juive comme la foi universelle".
La sonnette d'alarme déclenchée par The  Morning Post est reprise par le Times of London. En mai 1920, Lord Northcliffe, copropriétaire du Times, publia un article sur les Protocoles de Sion intitulé "Le péril juif, une brochure inquiétante, un appel à une enquête", qui conclut:
"Une enquête impartiale sur ces documents potentiels et sur leur histoire est hautement souhaitable ... devons-nous rejeter l'affaire sans enquête et laisser l'influence sans contrôle d'un livre tel que cet ouvrage?"
Mais l'alarme est tombée en grande partie dans des oreilles sourdes. Comme l'explique Hillaire Belloc dans The Jewish (1922), l'empire britannique est en grande partie le produit d'une alliance entre la finance juive et l'aristocratie britannique sous la rubrique du cabalisme, c'est-à-dire de la franc-maçonnerie. L’ordre mondial cabaliste «juif» n’est qu’une extension de l’impérialisme britannique.
Comme l'a décrit Douglas Reed dans A Controversy of Zion, Lord Northcliffe a été déclaré fou et fut empoisonné en 1922. Howell Gwynne, rédacteur en chef du Morning Post, a survécu jusqu'en 1937, année à laquelle le journal a été acheté par des alliés de Rothschild et fusionné pour devenir The Telegraph. Avec la prochaine arnaque appelée la deuxième guerre mondiale, les Rothschild ne risquaient rien.
CONCLUSION
À l’heure actuelle, le monde représente le quasi-achèvement des projets élaborés il y a plusieurs siècles et énoncés dans les Protocoles des Sages de Sion. [4]
La démocratie est une sinistre charade [5].
Nous sommes contrôlés par un culte satanique. Les banquiers cabalistes possèdent les politiciens à gauche et à droite. L’éducation nous rend muets. Les médias de masse et les médias sociaux libèrent du venin toxique dans le sang culturel. Les enfants sont invités à remettre en question leur sexe et à en douter.
On nous apprend à applaudir l'homosexualité et tout ce qui est LGBTQXYZ.
Nous ne pouvons même pas reconnaître cette calamité qui nous tombe dessus sans être "politiquement incorrects" voire antisémite. Cela nous rend nostalgiques de ce bref moment de liberté de parole d’il ya 99 ans, alors que les médias traditionnels pouvaient évoquer, sans risque d’anathème et d’inquisition,  le problème le plus grave et le plus urgent de tous les temps.
Source : Masonic Jewish Conspiracy - Last Moment of Lucidity Was 99 Years Ago
par Henry Makow, Ph.D.
7 octobre 2019
NOTES

[1] Le vrai Winston Churchill (i)

Le vrai Winston Churchill (II): un infâme salopard, un raciste et un criminel de guerre

[2] Moïse était égyptien: c'était le pharaon Akhenaton

[3] Sur les célébrités bibliques et le symbolisme juif :

Je pense que rechercher l'intégrité là où elle n’existe pas est peut-être une perte de temps, mais la vérité, c'est que les LGBTQ juifs peuvent s'identifier à l'étoile de David, car d'un point de vue étrange, David n'était pas qu'un roi, il était en fait la star ultime: il était à voile et à vapeur.
… le personnage du roi David est perçu par de nombreux érudits contemporains et amateurs de LGBTQ comme une icône gay. Les érudits bibliques qui souscrivent à cette idée soulignent l’histoire d’amour de David avec Jonathan.

[4] Soljenitsyne : Les Protocoles de Sion se réalisent sous nos yeux

Introduction aux Protocoles des sages de Sion

LECTURE ESSENTIELLE. La Controverse de Sion

[5] Élections ... piège à cons !!

VOIR AUSSI ;
 

Hannibal GENSÉRIC

3 commentaires:

  1. Oui, il y a une mafia "juive" mais ces gens n'ont plus rien de juifs... Ils seront annihilés en temps voulu

    RépondreSupprimer
  2. Voir mon article en 3 volets consacré aux Protocoles des Sages de Sion.
    (cf :https://www.reseauinternational.net%2Fles-protocoles-des-sages-de-sion-ou-le-manifeste-des-72-partie-1-2-3)

    Les juifs ne sont les auteurs des Protocoles mais sont les instruments des 72 !

    RépondreSupprimer
  3. Le lecteur pourra lire notre ouvrage paru en mars 2019 intitulé : "Le Chemin d'Esaü (Aperçus sur l'Initiation sacerdotale) aux éditions Edilivre-Aparis. Un chapitre entier est consacré aux Protocoles, au Sionisme et au Sabbato-frankisme. Ce dernier est la clé qui ouvre les arcanes mystérieuses de la Révolution française !

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.