jeudi 2 août 2018

Le terroriste de Manchester avait été sauvé par la Royal Navy, trois ans avant de commettre l’attentat

Dans " Le Pentagone invite Daech en Amérique en tant que "Casques Blancs"
et " Israël a évacué 800 Casques blancs syriens vers la Jordanie"
nous avons vu  que ces terroristes islamistes ont été évacués pour être gardés sous la main (pour servir à nouveau). Ils vont être dispatchés entre différents pays européens, et aux Amériques. Un proverbe arabe dit : Si vous élevez des vipères, vous risquez une mort certaine. 
Un jour ou l'autre, ils commettront des attentats, ou des viols, vols, racket, trafic de drogue, etc. car ils ne savent pas faire autre chose.
En voici un exemple, dont les grands médias ont peu parlé. Comme de bien entendu. H.Genséric.

Pour rappel, le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré qu’Israël avait évacué de Syrie, en pleine nuit, des membres de l’organisation prétendument humanitaire nommée « Casques blancs » à la demande de Trump, de Trudeau et de pays européens, comme l’a expliqué Netanyahou dans un Tweet ; la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Canada ayant annoncé être disposés à accueillir ces vipères lubriques et ces rats visqueux.
Résultat de recherche d'images pour "vipère lubrique"Les médias locaux avaient rapporté dans la journée qu’environ 800 personnes avaient été évacuées d’Israël vers la Jordanie, laquelle n’en avait accueillies que 422.
--------------------------------
Le Daily Mail révèle que l’auteur de l’attentat de Manchester en 2017 - un Britannique d’origine libyenne - avait été évacué de Libye par la Royal Navy en 2014 lorsque la situation sécuritaire s’est fortement détériorée dans le pays. Une « trahison », selon une source gouvernementale, qui risque de mal passer auprès de l’opinion, plusieurs mois après la publication d’un rapport indiquant que l’attentat aurait pu être évité.

 
En mai 2017, Salman Abedi se faisait exploser à la sortie d’un concert de la chanteuse Ariana Grande à Manchester, tuant 7 enfants et 15 adultes. On apprend aujourd’hui que le terroriste de 22 ans, un Britannique d’origine libyenne, faisait partie des 110 Britanniques et leurs familles évacuées par la Royal Navy suite à l’aggravation de la situation sécuritaire dans le pays à l’époque. Son frère Hashem Abedi, qui est détenu en Libye dans le cadre de l’enquête sur l’attentat, a lui aussi été évacué à bord du HMS Enterprise en août 2014.
Un porte-parole du gouvernement britannique interrogé a souligné que « pendant la détérioration des conditions de sécurité en Libye en 2014, des représentants des forces frontalières avaient été déployés pour évacuer des ressortissants britanniques et leurs familles ». De nombreuses violences éclatèrent pendant cette période, à Tripoli ou encore Benghazi, le tout sur fond d’instabilité politique et de période d’élections.
Le Daily Mail, à l’origine de cette révélation, cite une source gouvernementale anonyme : « Que cet homme ait commis une telle atrocité sur le sol britannique après avoir été sauvé de Libye est une pure trahison ».
Il s’était rendu en Libye en 2011 pour combattre le régime de Kadhafi
Né à Manchester en 1994 de parents ayant reçu l’asile politique après avoir fui le régime de Kadhafi, Salman Abedi se trouvait en Libye quelques jours avant de commettre l’attentat. D’après un ami de la famille, cité par le Wall Street Journal l’an dernier, il s’était rendu en Libye avec son père en 2011 pour se battre aux côtés d’une milice de Tripoli en lutte contre le régime de Mouammar Kadhafi.
Plusieurs mois après l’attentat, un rapport remis aux autorités britanniques pointait les failles du système de renseignements du Royaume-Uni et révèlait que l’attentat de Manchester aurait pu être déjoué si certaines données avaient été prises au sérieux. Salman Abedi était en effet connu des services de renseignement mais ne faisait « pas l’objet d’une enquête active ».
Source: Ouest France

Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires provenant d'"inconnus" (Unknown) ne seront pas pris en compte.