mercredi 22 août 2018

La Navy prépare une attaque sous faux drapeau contre la Chine. Mise en alerte des forces russes


Un inquiétant rapport du ministère de la Défense diffusé aujourd'hui au Kremlin dit que le commandant  suprême Vladimir Poutine vient d'ordonner la pleine préparation au combat des districts militaires central et oriental de la Russie après avoir reçu un communiqué américain (transmis par John Bolton) l'avertissant qu'une "faction voyou" au sein de la marine américaine semble prête à provoquer un incident de type "golfe du Tonkin" contre la Chine.

Selon ce rapport, avec la reprise des négociations commerciales américano-chinoises cette semaine, les analystes du ministère de la Défense ont noté une augmentation soudaine de la propagande de guerre émanant d'acteurs du "Deep State" opposés au président Trump. Ainsi, le journal The National Interest, a publié une bande dessinée comique intitulée "Que se passe-t-il si un porte-avions de la marine est coulé?" et dont la réponse évidente serait le début de la Troisième Guerre mondiale dans laquelle des centaines de millions ou des milliards d'êtres humains périraient. Aucune personne d’esprit sain ne peut envisager une telle éventualité.
Selon le rapport, des chapes de propagande de guerre tout aussi comiques sont en train d’être diffusées par le «Deep State» avec des rapports disant : «Comment l’armée se prépare à une guerre avec la Russie ou la Chine» et «la plus grande crainte de l’armée américaine: se faire écraser dans une  guerre terrestre en Russie ou en Chine "- en mettant particulièrement l'accent sur le fait que le peuple américain a peur de la Chine, avec des titres tels que " La Chine s'apprête à établir sa propre triade nucléaire  et cible les USA".
Cependant, la réalité apocalyptique est que si ces États-nations dotés d'armes nucléaires entrent en guerre, ils laisseraient, en quelques heures, la planète entière inhabitable. Ce qui montre que ces articles de propagande de guerre ne sont rien de plus que de sinistres contes de fées.
Mais, au 21ème siècle, les véritables objectifs des forces armées des États-nations dotés d'armes nucléaires, c’est la protection des corridors de transport stratégiques, à travers lesquels, l’élément vital  de leur business global passe. Ainsi, dans le cas de la Russie, ces corridors sont totalement sécurisés, ce qui a conduit la Russie aux plus grandes réductions de dépenses militaires depuis des décennies.
Depuis 73 ans (depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale) la marine américaine contrôle les corridors de transport stratégiques de l’océan Pacifique. Mais maintenant,  la Chine, pays émergent, ne fait pas confiance aux Américains, et établit sa propre protection pour ces routes maritimes, vitales pour son commerce. Dans ces routes maritimes, la plus grande menace ne vient pas des États-Unis, mais des pirates (terroristes islamistes, cartels de la drogue en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient)  dont les vols, rien qu’au large de la Somalie sont d’environ 7 milliards de dollars.
La piraterie sur les océans du monde explose au 21ème siècle
Au cours des deux dernières décennies, la marine des États-Unis était impliquée dans des conflits constants au Moyen-Orient et en Afghanistan, mais on  note qu’elle n’a pas été en mesure de défendre les voies maritimes essentielles de l’océan Pacifique et les côtes de l’Afrique du Nord-est. À cela, la Chine a réagi en établissant des bases militaires défensives à Djibouti, ainsi qu’une série de bases en mer de Chine méridionale, permettant aux forces navales et aériennes chinoises de défendre rapidement les navires attaqués par des pirates.
Or, le président Trump, (comme la Russie et la Chine), connaissant  les réalités de la puissance militaire du 21e siècle, a entrepris la plus grande reconstitution de l’armée américaine dans l’histoire américaine. Cela inclut le remplacement de presque tous ses commandants militaires encore obsédés par la guerre de type 20ème siècle - et les remplacer par des commandants qui savent qu'ils vivent au 21ème siècle.
Pire encore, la marine américaine continue d’être impliquée dans le plus grand scandale de son histoire, connu sous le nom de "Fat Leonard", et le président Trump a mis en accusation trois autres anciens commandants de l’US Navy.[2] Trump se rapproche de l’amiral Bill McRaven de l’US Navy, qui aurait dirigé ce projet de complot "Fat Leonard", et c’est pourquoi, la semaine dernière, l’amiral McRaven s’est précipité pour défendre le chef du complot du Deep State et ancien directeur de la CIA, John Brennan, a convaincu Trump de retirer son autorisation de sécurité, ce que Trump fera sans aucun doute bientôt, car les traîtres condamnés ne sont de toute façon pas autorisés à en disposer.
Sur la base des informations contenues dans le communiqué envoyé au président Poutine par le conseiller américain à la Sécurité John Bolton plus tôt dans la journée, ce rapport continue, les craintes du ministère de la Défense ont été portées à leur plus haut niveau. Eux, car le président Trump procède rapidement, soit à les remplacer, soit à les accuser dans le scandale « fat leonard ». En effet, ces commandants  se préparent à lancer une attaque de "faux drapeau" contre les Chinois sur le modèle de l'événement du 2 août 1964 appelé "incident du Golfe de Tonkin" dans lequel la Navy a faussement prétendu qu'un patrouilleur Nord Vietnamien  a lancé une torpille contre eux. Naturellement, ce mensonges flagrant a été rapporté comme « la vérité » par les principaux médias de propagande américains et par les responsables du gouvernement "Deep State". Ainsi, les Américains furent entraînés dans une guerre qui leur a couté près de 60 000 hommes et femmes.
Nouvelle devise des principaux médias de propagande américains: "Mentir au peuple américain depuis plus de 100 ans pour l’entraîner dans les guerres!"
Ainsi donc, les conditions sont réunies pour que la marine américaine simule une attaque sous "faux drapeau" du type "incident du golfe du Tonkin" impliquant les Chinois,  afin qu'elle puisse entraîner le président Trump dans une guerre inutile, et qu’il ne puisse pas virer ces commandants félons. Cela place aussi la Russie dans une position dangereuse alors que des milliers de troupes chinoises et leurs équipements affluent dans le pays pour participer aux exercices stratégiques Vostok-2018 destinés à tester la disponibilité des forces militaires russes et chinoises à protéger la nouvelle ligne de fret du Japon via le chemin de fer transsibérien.
Comme il est possible que les comploteurs de l’US Navy attaquent ces forces militaires chinoises sur le sol russe,  le président Poutine a placé toutes les forces militaires russes dans cette région et alentours, à leur plus haut niveau d’alerte au combat.
NOTES

 Le pire scandale de corruption dans l’histoire de la Marine a atteint de nouveaux sommets vendredi, les procureurs fédéraux ont annoncé des accusations de corruption et de fraude contre trois marins à la retraite, dont un officier qui aurait participé à Tokyo.
Un grand jury à San Diego a accusé le retraité David Haas, 50 ans, de Kailua, à Hawaii, d’avoir prélevé 145.000 dollars de pots-de-vin de Leonard Glenn Francis, un entrepreneur de la base de défense de Singapour appelé Fat Leonard.
Ricarte Icmat David, 61 ans, ancien maître-chef à la retraite qui vit maintenant aux Philippines, et Brooks Alonzo Parks, 46 ans, premier maître de police à la retraite vivant à Naples, en Italie, ont été mis en accusation séparément.
Les enquêteurs fédéraux contrôlent la conduite de Haas depuis que le scandale de corruption est devenu public il y a cinq ans.
Selon l'acte d'accusation, Haas a accepté une série de pots-de-vin de Francis en 2011 et 2012 lorsque le capitaine était directeur des opérations maritimes pour la 7ème flotte de la Navy, basée au Japon. En échange, Haas aurait agi comme une taupe secrète pour Francis pour aider son entreprise, Glenn Defence Marine Asia, à obtenir 250 millions de dollars de contrats pour réapprovisionner des navires et des sous-marins de la Marine dans le Pacifique occidental.
En juin 2012, par exemple, Francis a versé plus de 75.000 dollars à Haas et à d'autres officiers de la marine pour passer deux jours extravagants à Tokyo, où ils ont fait la fête dans plusieurs clubs avec des prostituées, selon l'acte d'accusation. Lors d'une autre nuit à Tokyo en novembre 2011, Francis aurait dépensé plus de 20.000 dollars pour que Haas et d'autres officiers dînent à l'hôtel Ritz-Carlton et passent la soirée avec des prostituées.
David est accusé d'avoir accepté des pots-de-vin de 40.000 dollars de Francis, ainsi que des prostituées et d'autres cadeaux.
Parks est chargé d’avoir accepté des suites d'hôtel somptueuses, des billets d'avion et d'autres cadeaux de Francis.
Francis a plaidé coupable à des accusations de corruption et de corruption en 2015 et coopère avec les enquêteurs depuis lors.
En tout, le ministère de la Justice a porté plainte contre 32 accusés qui travaillaient pour la Navy ou pour la compagnie de Francis, Glenn Defence Marine Asia. Mais ceux-ci ne représentent qu'une fraction des marins impliqués par le scandale.
Par ailleurs, le Département de la justice a fourni à la Marine des dossiers sur 550 personnes qui étaient en contact avec Francis - y compris une soixantaine d’amiraux - pour déterminer s’ils avaient violé la loi militaire ou les règles d’éthique.

VOIR AUSSI :
Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires provenant de (Unknown) ne seront pas pris en compte.