jeudi 30 août 2018

La Russie déclare que les terroristes d'Idlib doivent être liquidés


Le 28 août, des terroristes de l'Etat islamique ont effectué plusieurs attaques contre les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis dans la zone pétrolière d'Al Azraq, dans l'est de Deir Ezzor. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, les FDS ont repoussé l'attaque avec l'aide de la puissance aérienne de la coalition dirigée par les États-Unis.
US Says Has Already Drafted List of Targets to Hit in Threatened Syria Strike
Il s'agissait de la deuxième attaque majeure de l'Etat islamique contre les positions des FDS dans la province de Deir Ezzor en août. La précédente avait eu lieu le 20 août et visait également le champ pétrolifère contrôlé par les FDS - les champs pétroliers d’Al-Omar, dans le sud-est de Deir Ezzor.
 Image associée
Ces attaques montrent que, malgré les affirmations des FDS et de la coalition selon lesquelles l'Etat Islamique aurait été complètement vaincu dans la majeure partie du nord-ouest de la Syrie, des cellules du groupe terroriste y opèrent toujours.
Ces derniers jours, l'armée syrienne a déployé un grand nombre d'anciens membres de l'Armée syrienne libre (ASL), qui se sont réconciliés avec le gouvernement dans l'Est de Damas, en première ligne de front en face de Hayat Tahrir al-Sham (anciennement Jabhat al-Nosra) au Nord de. Hama.
Selon les médias syriens, d’autres anciens membres de l’ASL de la campagne de Damas seront bientôt déployés dans la région. La participation de ces unités à la prochaine opération contre Hayat Tahrir al-Sham montre que toutes les sections de la société syrienne considèrent Hayat Tahrir al-Sham comme un groupe terroriste dangereux, qui doit être éliminé.
Les terroristes d'Idlib prennent en otage des civils [1] pour les utiliser comme boucliers humains, et ce pur abcès doit être éliminé, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov le 29 août à la suite de discussions avec son homologue saoudien Abdel Al-Jubeir.
«Pour des raisons compréhensibles, Idlib est le dernier grand bastion de terroristes qui tentent de jouer sur le statut de la zone de désescalade et de tenir les civils comme boucliers humains et de préparer les formations armées aux négociations avec le gouvernement syrien tout en prenant des otages civils. Ainsi, de tous les points de vue, cet «abcès» doit être liquidé », a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères.
"Il est nécessaire de séparer de toute urgence les formations armées régulières de ceux de Jabhat al-Nosra et de jeter les bases d'une opération contre ces terroristes barbares et de tout faire pour minimiser les risques pour les civils", a ajouté Lavrov.
Des reportages sur une réunion présumée au mois de juin à Damas entre des représentants haut placés des États-Unis et de la Syrie sont de «fausses nouvelles», a déclaré le 29 août le représentant spécial russe pour le Moyen-Orient et l’Afrique et vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhail Bogdanov. Le journal libanais Al Akhbar selon lequel des représentants des services spéciaux américains ont effectué une visite privée à Damas en juin et tenu des consultations avec le gouvernement syrien.

Source : SouithFront
Hannibal GENSÉRIC

3 commentaires:

  1. La paix mondiale est a ce prix.
    du courage Lavrov .Une chose est certaine Dieu veille sur la Russie de Poutine.

    RépondreSupprimer
  2. DIEU assiste toujours aux bienfaiteurs de l'humanité.Poutine et son peuple seront au dessus de Satan et ses collaborateurs Sioniste et les wahabistes

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés.